Aujourd’hui, nous plongeons dans un sujet crucial pour comprendre la santé et le bien-être des femmes : les cycles féminins. Nous explorerons les mystères du cycle menstruel, ses différentes phases et ce qui peut les perturber. Des facteurs hormonaux aux influences extérieures comme le stress et l’alimentation, nous démêlerons les fils de ce processus naturel mais complexe. Que vous soyez concernée directement ou simplement curieuse d’en savoir plus, cet épisode vous apportera des éclairages précieux. Installez-vous confortablement, et plongeons ensemble dans le monde des cycles menstruels !

Les cycles menstruels sont un sujet complexe et fascinant qui touche à de nombreux aspects de la santé féminine. Le cycle menstruel est régulé par des interactions entre les hormones de l’hypothalamus, de l’hypophyse et des ovaires. Divers facteurs peuvent perturber ce cycle tels que le stress, son environnement, les changements de poids, les maladies et les déséquilibres hormonaux.

 

Nous allons explorer le cycle menstruel de manière théorique pour vous fournir toutes les informations essentielles à sa compréhension. Nous nous concentrerons sur les points clés à retenir, en nous basant sur un cycle menstruel typique. Nous aborderons également les troubles menstruels, sans entrer dans les détails pour ne pas allonger la durée de cet épisode. Ces sujets seront approfondis dans de futurs épisodes. Sur le blog et dans la version vidéo du podcast, vous pourrez observer quelques schémas qui vont vous aider à mieux visualiser les cycles.

 

LES CYCLES MENSTRUELS DE LA FEMME

Comprendre votre propre cycle peut vous aider à mieux gérer votre santé et votre bien-être.

A NOTER

Cet épisode se veut informatif, si vous avez des préoccupations ou des symptômes inhabituels, il est toujours conseillé de consulter un professionnel de la santé.

 

 

C’EST QUOI UN CYCLE CHEZ UNE FEMME ?

Le cycle féminin, également connu sous le nom de cycle menstruel, est un processus physiologique récurrent qui se produit chez les femmes en âge de procréer. Il dure en moyenne 28 jours, bien que cette durée puisse varier d’une femme à l’autre, soit entre 20 et 35 jours à peu près. Cette durée va également changer au cours de la vie d’une femme, et peut également être différente d’un mois à un autre, d’où l’intérêt d’apprendre à écouter son corps, ses humeurs et noter cela afin d’avoir un aperçu au fil des mois. Le cycle commence le premier jour des règles et se termine juste avant le début des règles suivantes. Il est divisé en plusieurs phases clés :

 

PREMIER PARTIE DU CYCLE FEMININ

 

La Phase des menstruations (également appelée phase menstruelle)

Elle marque le début d’un nouveau cycle et se caractérise par l’écoulement de sang et de tissus provenant de la muqueuse utérine (endomètre) à travers le vagin.

 

Quand la phase des menstruations se produit-elle ?

  • Début du cycle : C’est le jour 1 du cycle menstruel.

  • La durée moyenne des menstruations est de 5 jours, mais cela peut varier d’une femme à l’autre allant de 3 à 7 jours environ.

 

Que se passe-t-il pendant les menstruations ?

  1. Détachement de la muqueuse utérine :

  • Absence de fécondation : Si l’ovule n’est pas fécondé, le corps jaune dégénère, ce qui entraîne une chute des niveaux de progestérone et d’œstrogènes.

  • Desquamation : La baisse hormonale provoque le détachement de la couche superficielle de l’endomètre qui s’était épaissie en préparation à une éventuelle grossesse.

  1. Écoulement menstruel :

  • Composition : L’écoulement menstruel est constitué de sang, de cellules de la muqueuse utérine et de mucus cervical.

  • La quantité totale de sang perdu pendant les menstruations varie généralement de 30 à 80 millilitres.

  1. Contrôle hormonale :

  • En l’absence de grossesse, la production de FSH augmente pour stimuler le développement de nouveaux follicules ovariens pour le cycle suivant.

 

Ce que vous pouvez ressentir pendant les menstruations

  1. Symptômes physiques :

  • Crampes menstruelles (Dysménorrhée) : Les contractions de l’utérus pour expulser la muqueuse peuvent provoquer des douleurs dans le bas-ventre, le dos et les cuisses.

  • Fatigue : La perte de sang et les niveaux fluctuants d’hormones peuvent entraîner une sensation de fatigue.

  • Ballonnements : La rétention d’eau peut causer une sensation de gonflement dans l’abdomen.

  • Sensibilité des seins : Les changements hormonaux peuvent rendre les seins plus sensibles ou douloureux.

  1. Symptômes émotionnels :

  • Sautes d’humeur : Les fluctuations hormonales peuvent affecter l’humeur entraînant irritabilité, tristesse ou anxiété.

  • Émotivité accrue : Certaines femmes peuvent se sentir plus émotives ou sensibles que d’habitude.

  1. Autres symptômes :

  • Maux de tête : Les changements hormonaux peuvent déclencher des maux de tête ou des migraines.

  • Troubles digestifs : Certaines femmes peuvent ressentir des changements dans leurs habitudes intestinales comme des diarrhées ou des constipations.

 

Gestion des symptômes menstruels

  1. Soulagement de la douleur :

  • Médicaments : Bien que je préfère éviter les médicaments allopathiques en raison de leurs effets secondaires et des risques pour la santé à long terme, des analgésiques comme l’ibuprofène ou le paracétamol peuvent être utiles pour soulager les crampes et les douleurs.

  • Chaleur : L’application d’une bouillotte chaude sur le bas-ventre peut aider à détendre les muscles utérins.

  1. Bien-être émotionnel :

  • Repos : Se reposer suffisamment peut aider à gérer la fatigue.

  • Activité physique : L’exercice léger comme la marche ou le yoga hormonal, le yin yoga peut aider à réduire les crampes et améliorer l’humeur.

  1. Alimentation et hydratation :

  • Hydratation : Boire beaucoup d’eau peut aider à réduire les ballonnements.

  • Alimentation équilibrée : Manger des aliments riches en fer, en vitamines et en minéraux peut compenser la perte de nutriments due aux menstruations.

 

La Phase folliculaire

La phase folliculaire est une période cruciale du cycle menstruel caractérisée par la maturation des follicules ovariens sous l’influence des hormones et la préparation de l’utérus pour une éventuelle grossesse. C’est la première moitié du cycle menstruel, qui commence avec le premier jour des menstruations et se termine à l’ovulation. Pendant cette phase, les niveaux croissants d’œstrogènes peuvent influencer positivement l’énergie, l’humeur et la libido. Comprendre et gérer cette phase peut aider à optimiser la santé reproductive et le bien-être général.

 

Quand la phase folliculaire se produit-elle ?

  • La phase folliculaire commence le premier jour des règles (jour 1 du cycle) et dure jusqu’à l’ovulation.

  • La phase folliculaire peut durer de 10 à 14 jours, mais la durée peut varier d’une femme à l’autre et d’un cycle à l’autre.

 

Que se passe-t-il pendant la phase folliculaire ?

  1. Stimulation hormonale :

  • L’hypophyse sécrète la FSH (Hormone folliculo-stimulante) qui stimule la croissance et le développement des follicules ovariens.

  • Les follicules en croissance produisent des œstrogènes qui aident à épaissir la muqueuse utérine (endomètre) en préparation à une éventuelle grossesse.

  1. Développement folliculaire :

  • De nombreux follicules primordiaux commencent à se développer, mais généralement, un seul follicule dominant atteint la pleine maturité.

  • Maturation : Le follicule dominant continue de croître et de produire de plus en plus d’œstrogènes.

  1. Préparation de l’utérus :

  • Épaississement de l’endomètre : Les niveaux croissants d’œstrogènes stimulent l’épaississement et la vascularisation de l’endomètre pour préparer un environnement propice à l’implantation d’un embryon.

 

Ce que vous pouvez ressentir pendant la phase folliculaire

  1. Symptômes physiques :

  • Augmentation de l’énergie : Les niveaux croissants d’œstrogènes peuvent vous faire sentir plus énergique et dynamique.

  • Modifications de la peau et des cheveux : Certains peuvent remarquer une amélioration de la texture de la peau et des cheveux, souvent associés à des niveaux élevés d’œstrogènes.

  1. Symptômes émotionnels :

  • Amélioration de l’humeur : Les œstrogènes peuvent avoir un effet positif sur l’humeur, réduisant l’irritabilité et les symptômes dépressifs.

  • Libido : Certaines femmes peuvent ressentir une augmentation de la libido en raison des niveaux hormonaux croissants.

  1. Autres symptômes :

  • Changements de la glaire cervicale : La glaire cervicale devient progressivement plus abondante, claire, élastique et ressemblant à du blanc d’œuf cru à mesure que l’ovulation approche.

  • Sensibilité des seins : Une légère sensibilité des seins peut être ressentie en raison de l’augmentation des œstrogènes.

 

Gestion et optimisation de la phase folliculaire

  1. Alimentation et hydratation :

  • Aliments riches en nutriments : Consommer des aliments riches en vitamines, minéraux et antioxydants pour soutenir la croissance folliculaire et l’épaississement de l’endomètre.

  • Hydratation : Boire beaucoup d’eau pour maintenir une bonne hydratation et soutenir la production de glaire cervicale fertile.

  1. Exercice physique :

  • Activité modérée : Pratiquer une activité physique régulière et modérée peut aider à maintenir un équilibre hormonal sain et à augmenter les niveaux d’énergie.

  1. Gestion du stress :

  • Techniques de relaxation : Utiliser des techniques de relaxation comme la méditation, le yoga ou la respiration profonde pour réduire le stress qui peut affecter la régularité du cycle.

  1. Suivi du cycle :

  • Applications de suivi : Utiliser des applications de suivi menstruel, un mandala ou un tracker pour noter les symptômes, la température basale du corps et les modifications de la glaire cervicale afin de mieux comprendre son cycle.

 

L’Ovulation

L’ovulation est l’étape du cycle menstruel où un ovule mature est libéré par un follicule ovarien dans la trompe de Fallope en vue d’u

ne possible fécondation. L’ovulation est le moment où une femme est la plus fertile.

 

Quand l’ovulation se produit-elle ?

  • L’ovulation se produit généralement au milieu du cycle menstruel, environ 14 jours avant le début des règles suivantes, mais cela peut varier selon la durée du cycle de chaque femme.

  • L’ovulation elle-même est un événement court, généralement de 12 à 24 heures.

 

Processus de l’ovulation

  1. Maturation du follicule :

  • Sous l’action de la LH : Le pic de l’hormone lutéinisante (LH) déclenche la maturation finale du follicule dominant dans l’ovaire.

  1. Libération de l’ovule :

  • Ovulation : L’ovule mature est libéré du follicule ovarien et est capturé dans la trompe de Fallope.

  1. Préparation pour la fécondation :

  • Vie de l’ovule : L’ovule est viable pendant environ 12 à 24 heures après son expulsion de l’ovaire.

  • Conditions favorables : La glaire cervicale devient plus abondante, claire et élastique, facilitant le déplacement des spermatozoïdes vers l’ovule.

 

Ce que vous pouvez ressentir pendant l’ovulation

  1. Symptômes physiques :

  • Douleur d’ovulation (Mittelschmerz) : Certaines femmes ressentent une douleur abdominale légère et des crampes d’un côté de l’abdomen, du côté où l’ovulation se produit.

  • Modification de la glaire cervicale : La glaire cervicale devient claire, filante et semblable à du blanc d’œuf cru, ce qui facilite le passage des spermatozoïdes.

  1. Symptômes émotionnels :

  • Pic d’oestrogènes : Les niveaux élevés d’œstrogènes peuvent améliorer l’humeur, l’énergie et augmenter la libido.

  1. Autres signes d’ovulation :

  • Augmentation de la température basale du corps (TBC) : Après l’ovulation, la température basale du corps de la femme augmente légèrement et reste élevée jusqu’aux menstruations suivantes, ce qui peut être utilisé pour confirmer l’ovulation.

  • Modification de l’odorat et du goût : Certaines femmes peuvent remarquer une sensibilité accrue aux odeurs ou des changements dans les préférences alimentaires pendant l’ovulation.

 

Optimisation de la fécondité

  1. Timing des rapports sexuels :

  • Fenêtre de fécondité : Les jours juste avant et pendant l’ovulation sont les plus fertiles pour concevoir.

  1. Surveillance et suivi :

  • Applications de suivi : Utiliser des applications de suivi, un mandala de lune ou un tracker pour enregistrer les symptômes d’ovulation, la température basale et la glaire cervicale pour mieux comprendre son cycle via la symptothermie par exemple peut être vraiment intéressant pour améliorer ses chances de fertilité.

  1. Préparation pour la grossesse :

  • Santé générale : Maintenez une alimentation équilibrée, faites de l’exercice régulièrement et gérer le stress pour optimiser votre santé reproductive.

 

SECONDE PARTIE DU CYCLE FEMININ

 

La Phase lutéale

La phase lutéale est la seconde moitié du cycle menstruel, qui commence juste après l’ovulation et se termine avec le début des règles suivantes ou avec la confirmation d’une grossesse. Cette phase est caractérisée par le développement et le maintien du corps jaune dans l’ovaire, ainsi que par des fluctuations hormonales qui préparent l’utérus à une éventuelle implantation embryonnaire. Si l’ovule n’est pas fécondé, le corps jaune se dégrade, entraînant une chute des niveaux hormonaux et le début d’un nouveau cycle menstruel avec la phase menstruelle suivante.

 

Quand la phase lutéale se produit-elle ?

  • La phase lutéale commence immédiatement après l’ovulation et dure généralement environ 12 à 14 jours.

  • La durée de la phase lutéale est relativement constante pour une femme donnée et varie moins que la phase folliculaire.

 

Processus de la phase lutéale

  1. Formation du corps Jaune :

  • Après l’ovulation : Le follicule qui a libéré l’ovule se transforme en un corps jaune dans l’ovaire.

  • Production hormonale : Le corps jaune produit de la progestérone principalement, ainsi que des quantités plus petites d’œstrogènes.

  1. Préparation de l’utérus :

  • Soutien de l’endomètre : La progestérone maintient l’épaisseur de la muqueuse utérine (endomètre) et prépare un environnement favorable à l’implantation d’un embryon.

  • Inhibition des contractions utérines : La progestérone aide à prévenir les contractions utérines qui pourraient interférer avec l’implantation.

  1. Conditions pour la fécondation :

  • Fenêtre implantatoire : L’endomètre atteint sa phase la plus réceptive vers la fin de la phase lutéale, permettant une meilleure implantation de l’embryon.

 

Ce que vous pouvez ressentir pendant la phase lutéale

  1. Symptômes physiques :

  • Sensibilité des Seins : La progestérone peut entraîner une sensibilité accrue des seins.

  • Modification de la température basale du corps (TBC) : La température basale du corps reste élevée tout au long de la phase lutéale, ce qui peut être utilisé comme indicateur de l’ovulation et de la santé du cycle.

  1. Symptômes prémenstruels (SPM) :

  • Symptômes communs : Ballonnements, maux de tête, fatigue et légères crampes peuvent se manifester à mesure que la phase lutéale progresse en raison des fluctuations hormonales.

  1. Autres signes :

  • Changements de l’humeur : Certaines femmes peuvent ressentir des fluctuations émotionnelles dues aux changements hormonaux, bien que cela soit généralement moins intense que pendant la phase folliculaire.

 

Optimisation de la santé reproductive

  1. Nutrition et hydratation :

  • Alimentation équilibrée : Manger des aliments riches en nutriments, en particulier en fer, en vitamines B et en acide folique peut soutenir la santé reproductive.

  1. Gestion du stress :

  • Techniques de relaxation : La méditation, le yoga, la respiration profonde et d’autres techniques peuvent aider à réduire le stress, ce qui peut avoir un impact positif sur la régularité du cycle menstruel.

  1. Suivi du cycle :

  • Observation des symptômes : Utiliser des applications de suivi pour noter les symptômes prémenstruels, la TBC et d’autres signes corporels peut aider à mieux comprendre son cycle et à détecter toute anomalie.

 

SYNTHESE DU CYCLE MENSTRUEL

 
Cette partie été un peu longue, je vais juste revenir sur les informations clés !

 

Les différentes phases

 
  1. Phase menstruelle (jours 1 à 5 environ) :

  • Début du cycle marqué par le premier jour des règles.

  • Dure généralement entre 3 et 7 jours.

  1. Phase folliculaire (jours 1 à 13 environ) :

  • Se chevauche avec la phase menstruelle.

  • Le follicule dominant se développe sous l’influence de l’hormone FSH.

  • Se termine par l’ovulation.

  1. Ovulation (jour 14 environ dans un cycle de 28 jours) :

  • Un ovule mature est libéré de l’ovaire.

  • C’est la période de fertilité maximale.

  1. Phase lutéale (jours 15 à 28 environ) :

  • Après l’ovulation, le follicule vide se transforme en corps jaune qui sécrète de la progestérone.

  • Si l’ovule n’est pas fécondé, le corps jaune dégénère, les niveaux hormonaux chutent et le cycle recommence.

 

Les variations du cycle

 
  • Cycles courts : Moins de 21 jours.

  • Cycles longs : Plus de 35 jours.

  • Cycles irréguliers : Des cycles qui varient significativement en durée d’un mois à l’autre.

 

Facteurs influençant la durée du cycle

 
  • Stress : Peut retarder ou avancer l’ovulation.

  • Alimentation et poids : Les variations de poids et les troubles alimentaires peuvent perturber les cycles.

  • Activité physique : Un exercice intense peut affecter les cycles.

  • Conditions médicales : Les troubles hormonaux, les syndromes comme le SOPK (syndrome des ovaires polykystiques) ou les problèmes thyroïdiens peuvent influencer la durée des cycles.

  • Contraception hormonale : Influence artificiellement la durée et la régularité des cycles.

 

Suivi du cycle

 

Je vous encourage vivement à utiliser une application, un mandala des lunes ou un tracker pour suivre vos symptômes (température basale, glaire cervicale, sensations corporelles et émotions). Ces outils vous aideront à mieux comprendre votre cycle et à identifier vos variations dites ‘normales’. Vous pourrez ainsi déterminer vos périodes de fertilité, planifier ou éviter une grossesse et adapter votre emploi du temps en fonction de votre niveau d’énergie.

 

LES CYCLES MENSTRUELS SELON LES AGES

 

Les cycles menstruels peuvent varier considérablement entre les jeunes filles, les femmes en âge de procréer et les femmes d’âge mûr en raison des changements hormonaux qui se produisent à différentes étapes de la vie ainsi que des facteurs de style de vie. Comprendre ces variations peut aider à gérer les symptômes, planifier des grossesses ou identifier des problèmes de santé potentiels.

 

Les principales différences

 

1. Cycle des jeunes filles (adolescence)

 

Début de la puberté :

  • Ménarche : Le premier cycle menstruel (ménarche) se produit généralement entre 10 et 15 ans.

  • Irrégularité : Les premiers cycles menstruels sont souvent irréguliers en durée et en flux. Il faut parfois plusieurs années pour que les cycles deviennent réguliers.

  • Durée du cycle : Les cycles peuvent être plus longs (35 jours ou plus) au début et se raccourcissent progressivement.

Hormones :

  • Fluctuations hormonales : Les niveaux d’hormones peuvent fluctuer de manière imprévisible, contribuant à l’irrégularité des cycles.

  • Développement : Les ovaires et le système hormonal sont encore en développement, ce qui peut entraîner des variations.

 

2. Cycle des femmes en âge de procréer (20 à 40 ans environ)

 

Régularité :

  • Cycles réguliers : La plupart des femmes ont des cycles plus réguliers pendant cette période, typiquement entre 21 et 35 jours.

  • Ovulation : L’ovulation se produit généralement de manière prévisible, environ au milieu du cycle.

 

Facteurs influents :

  • Grossesse et contraception : La grossesse et l’utilisation de contraceptifs hormonaux peuvent interrompre ou réguler les cycles de manière artificielle.

  • Mode de vie : Le stress, l’exercice, l’alimentation et d’autres facteurs de mode de vie peuvent affecter la régularité et les symptômes des cycles.

 

3. Cycle des femmes d’âge mûr (périménopause et ménopause)

 

Périménopause (environ35 à 50 ans) :

  • Variabilité : Les cycles deviennent de plus en plus irréguliers en durée et en flux à mesure que la production hormonale diminue.

  • Symptômes : Les symptômes de la périménopause peuvent inclure des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes, des troubles du sommeil et des changements d’humeur.

  • Diminution de la fertilité : La fertilité diminue progressivement en raison de la réduction du nombre et de la qualité des ovules.

 

Ménopause (environ 50 ans et plus) :

  • Fin des cycles menstruels : La ménopause est définie comme l’absence de menstruations pendant 12 mois consécutifs.

  • Symptômes post-ménopausiques : Les symptômes peuvent inclure une sécheresse vaginale, une diminution de la libido et des changements dans la santé osseuse.

 

Hormones :

  • Diminution des œstrogènes et de la progestérone : La production de ces hormones par les ovaires diminue progressivement et finit par cesser.

  • THS (Thérapie hormonale substitutive) : Certaines femmes peuvent utiliser un traitement hormonal substitutif pour gérer les symptômes de la ménopause. Il est également possible d’utiliser les plantes, le yoga hormonal pour soutenir et améliorer les désagréments pendant cette période.

 

COMMENT DETERMINER DANS QUEL CYCLE EST UNE FEMME ?

 

Déterminer dans quelle phase du cycle menstruel une femme se trouve peut se faire de plusieurs manières, en combinant l’observation des signes physiques et l’utilisation d’outils médicaux ou technologiques.

 

Voici quelques méthodes courantes :

 

1. Suivi du cycle menstruel

  • Calendrier menstruel : En notant régulièrement les dates de début et de fin des règles, une femme peut suivre la durée de son cycle et identifier les phases approximatives.

  • Applications de suivi : Il existe de nombreuses applications de santé féminine qui permettent de suivre les cycles menstruels en enregistrant les dates des règles et d’autres symptômes. Ces applications peuvent prédire les phases du cycle.

  • Mandala des lunes ou un tracker des lunes : mon préféré, permet de noter tout ce qui est important pour suivre au jour le jour tous les points cités dans cet épisode. Je vous offre un mandala des lunes dans mon ebook gratuit « Harmonie Féminine : Thérapies Naturelles pour le Bien-Être ». Vous pouvez le télécharger sur mon site nadinejockers.com ou le studio en ligne yogamantraandjoy.fr.

 

2. Observation des signes physiques et des symptômes

  • Température basale du corps : La mesure de la température corporelle au réveil chaque matin peut aider à identifier l’ovulation. Une légère augmentation de la température indique généralement que l’ovulation a eu lieu.

  • Consistance de la glaire cervicale : La texture et la quantité de la glaire cervicale changent au cours du cycle. Pendant l’ovulation, la glaire devient plus claire, plus élastique et ressemble à du blanc d’œuf cru.

  • Changements dans le col de l’utérus : Pendant l’ovulation, le col de l’utérus devient plus mou, plus haut et plus ouvert.

 

3. Tests hormonaux

  • Tests d’ovulation : Ces tests, disponibles en pharmacie, mesurent le niveau de LH dans l’urine. Une augmentation de la LH indique que l’ovulation est imminente.

  • Tests sanguins : Un professionnel de la santé peut mesurer les niveaux hormonaux (comme l’œstrogène, la progestérone, la FSH et la LH) pour déterminer la phase du cycle.

 

4. Signes secondaires

  • Douleurs ovulatoires (mittelschmerz) : Certaines femmes ressentent des douleurs abdominales légères à modérées pendant l’ovulation.

  • Symptômes prémenstruels (SPM) : Les symptômes tels que les ballonnements, les douleurs mammaires, les sautes d’humeur et la fatigue peuvent indiquer que la phase lutéale est en cours.

 

5. Échographie

  • Échographie pelvienne : Un médecin peut utiliser l’échographie pour observer les ovaires et les follicules en développement, ce qui aide à identifier la phase folliculaire et l’ovulation.

 

Exemples d’utilisation combinée

Pour une compréhension optimale, les femmes peuvent combiner plusieurs de ces méthodes. Par exemple, en utilisant une application de suivi des cycles, en mesurant la température basale du corps et en observant les changements de la glaire cervicale, elles peuvent obtenir une image plus précise de leur cycle.

 

L’EPISODE DE PODCAST DEDIE

LA VERSION VIDEO SUR MA CHAINE YOUTUBE « NADINE JOCKERS »

TELECHARGE TON MANDALA DES LUNES

Prenez soin de vous,

Nadine